Les souvenirs s’effacent au fil du temps de ma mémoire. La photographie quant à elle, m’a toujours aidée à me rappeler les événements, les visages, les lieux. Lorsqu’une image n’est pas captée par un appareil, mes souvenirs deviennent peu à peu irréels.
Ce projet est un travail de recherche sur les souvenirs fragmentaires, fuyants et entremêlés qui se créent à la suite de l’exploration d’une cité. Il montre les images qui auraient été imprégnées dans ma mémoire si je n’avais pas apporté d’appareil photo lors de mes voyages.